Archive pour avril 2016

Ballons hélium… toujours à la mode? Hum…

Ballons helium2Deux à trois fois par année, on me demande : « Offrez-vous de la décoration de ballons ? ».

Chez Décorum Décors d’Événements, nous n’offrons pas ce service et ce, pour plusieurs raisons.

 

La décoration évènementielle est souvent la méthode utilisée afin de distinguer un événement, une fête ou un mariage. Les décorateurs tentent de créer un impact fort et immédiat dans une salle de réception. Ce qui demande donc à ceux qui pratiquent cet art, une grande capacité d’adaptation car les tendances varient d’une année à l’autre.

 

Je me souviens très bien des premières soirées que j’organisais dans les années ’80 et ’90. Les belles nappes, les centres de table haut de gamme et le mobilier lounge n’étaient pas en demande. Les décorations  de ces décennies étaient plutôt simplistes. Souvent, quelques bouquets de ballons disposés ici et là dans la salle ou sur les tables donnaient le ton à la soirée. Un ballon hélium, c’était (et c’est encore) synonyme de fête et de plaisir.

 

Floating_Balloons_

 

À cette époque, les décorateurs se mirent alors à créer des formes en ballons afin de rendre la soirée plus « thématique ». Il n’était pas rare d’y voir des structures, des chiffres, des représentations de mariés, des cœurs ou des colonnes et autres symboles en ballons.

 

Avec l’arrivée des années 2000, les organisateurs d’événements exigeaient d’avoir une teinte différente aux salles de réception et à leurs événements. Les nappes courtes et blanches ne cadraient plus dans les aspirations et attentes de leurs fêtes de haut niveau. Les compagnies de décor, n’ayant le choix de s’adapter, délaissèrent graduellement les ballons au profit de tissus de haute qualité, de nappes allant jusqu’au sol et de centres de table adaptés aux thèmes des soirées. Ce fut également l’arrivée des couvre-chaises afin de recouvrir les chaises beiges (ou bleues) des salles de réception.

No Balloons

Depuis une dizaine d’années, avec l’arrivée du mobilier événementiel et de l’éclairage au LED (DEL), la décoration a su s’adapter en intégrant un décor éphémère transformant un espace qui a déjà une identité pour lui en donner une autre rapidement. Ce fut la fin des ballons qui, de toute façon, cachaient trop souvent la vue des invités voulant regarder les spectacles présentés lors de ces événements.

 

Par ailleurs, les temps sont durs pour l’industrie de l’hélium. En raison de la rareté du produit, la quantité d’hélium disponible n’est pas en mesure de satisfaire le marché de la décoration. Qui plus est, l’hélium est davantage destiné au milieu hospitalier qui utilise ce produit afin de faire fonctionner différents appareils médicaux. Si vous avez achetés un bouquet de ballons pour une fête dernièrement, vous aurez vite remarqué que le prix du ballon gonflé à l’hélium a augmenté de façon significative.

 

De plus en plus, j’entends des clients dire « Je suis allé au mariage de mon amie… il y avait des ‘ballounes’ et moi, je n’en veux pas ! ». Le ballon se fait dénigrer et est vu par plusieurs comme étant « bas de gamme ». Je ne peux que vous avouer que les beaux jours du ballon hélium semblent être passés.

 

11870717_1030472566992741_5112655871346695587_nPour ma part, un ballon hélium est davantage destiné à une fête d’enfant, un anniversaire, un festival ou un événement festif destiné au grand public. Le seul endroit où j’utilise les ballons hélium, c’est afin de donner une dimension particulière au Dîner en Blanc de Québec (pique-nique extérieur) que j’organise. Pour un mariage ou une fête corporative, le ballon n’a pas tellement la cote ces temps-ci.

 

 

Il s’agit, comme de raison, d’une perception et d’un goût qui peut être discutable. On demande aux décorateurs d’être à l’affut des nouveautés et à l’écoute de sa clientèle afin d’apporter des solutions adaptées… la demande n’y est plus.

 

L’harmonie des couleurs ainsi que le sens des formes et des proportions sont les règles dorénavant pour être capable de donner de l’élégance et de créer des ambiances lumineuses signifiantes. Le scénographe a pour mandat d’organiser l’espace de manière à le métamorphoser, en plaçant judicieusement les éléments du décor, sans en faire ni trop ni trop peu. Les ballons font donc de moins en moins partie de cette option.

 

André Auger